⭐ Article réservé aux abonnés

Noël : ses cadeaux, ses sapins illuminés, ses sourires d’enfants… Et son stress ? À l’âge adulte, les fêtes de fin d’années ne sont pas toujours synonymes de rires pour certains d’entre nous. Comment apprécier ce moment ? A-t-on le droit d’ignorer tout simplement Noël ? On se penche sur ce sujet à l’approche des fêtes.

Fetes de fin année

La fin de l’année, une période historiquement difficile à gérer pour les humains ?

On peut commencer par rappeler que si Noël est situé en fin d’année, ça n’est pas pour rien. Bien que la date du 25 décembre ait été récupérée par les chrétiens qui ont décidé qu’elle correspondait à la naissance de Jésus Christ, il s’agit à l’origine d’une fête païenne qui marque le solstice d’hiver, aux alentours du 21 décembre.

Ce que l’on appelle désormais Noël est donc à l’origine une fête qui marque le jour le plus court de l’année. On l’oublie en effet souvent, mais l’homme est un animal, et les effets des jours plus courts, du froid et de l’humidité sont bien réels en hiver. La fête a donc été créée en partie pour combattre cela, et rassembler des proches dans la chaleur des âtres.

Si l’on se sent un peu raplapla en fin d’année, c’est donc – en partie – parce que notre corps hiberne un peu ! Inutile aussi de rappeler le rôle de l’exposition au soleil, dont nous sommes privés en hiver maintenant que nos vies modernes nous permettent de rester au chaud. Rajoutez à cela les habituelles épidémies de petits virus d’hiver, et l’on a la combinaison parfaite pour fatiguer nos corps.

Noël, les souvenirs et les dynamiques familiales

On peut aussi évoquer des

…...
Article réservé aux membres abonnés

Cet article est réservé aux membres abonnés

Il reste 85% de l'article à lire

Déjà abonné ? Connectez-vous

Publié par Cam

Journaliste HPI/TSA à la recherche du mot juste et d'un monde plus ouvert à la différence. Créatrice du podcast Bande d'Autistes !
Vous devez être membre pour voir les réponses et commenter ce sujet de discussion
Inscription gratuite

63 commentaires sur Stress de fin d’année : ai-je le droit de ne pas aimer Noël ?